1967-2017

Nouvelles

<< <  Page  2 sur 5  > >>

01 novembre 2016
Catégorie : General
Posté par : Benoît Strepenne

Le numéro 02-2016 du bulletin sera présenté le samedi 19 novembre prochain à 16 heures en la salle du conseil de l'hôtel de ville de Saint-Hubert. Cordiale invitation à tous.

 

09 avril 2016
Catégorie : General
Posté par : Benoît Strepenne

Le numéro 01-2016 du bulletin, qui contient un important article consacré à la seigneurie hubertine de Villers-la-Loue, fera l'objet d'une double présentation en mai et juin. Première séance le samedi 21 mai à 16 h à Meix-devant-Virton (maison communale, salle du conseil). Seconde le samedi 18 juin à 16 h à Saint-Hubert (hôtel de ville, salle du conseil). Cordiale invitation à tous.

02 février 2016
Catégorie : General
Posté par : Benoît Strepenne

Dans le cadre des conférences de l’UTA (Université Tous Âges) Centre Luxembourg Saint-Hubert, Thierry Scholtes, licencié en histoire, diplômé en histoire médiévale, chef de service aux Archives de l’État de Saint-Hubert et secrétaire de Saint-Hubert d'Ardenne, présentera ce vendredi 5 février 2016 à 15 h le plus vieux métier de l'histoire : archiviste.

 

Cahiers d'histoire, Tome III

Introduction 3
Albert DOPPAGNE, La place de saint Hubert dans le folklore 5
Félix ROUSSEAU, Le personnage historique de saint Hubert 19
Sur le plan strictement historique, saint Hubert nous est surtout connu par une Vita, une modeste biographie écrite quelque vingt ans après sa mort par un clerc inférieur de son entourage, liégeois probablement, qui fut son compagnon, voire son familier, pendant à peu près les treize derniers mois de sa vie. L'unique souci de l'auteur est l'édification, et non pas l'histoire de son évêque. Il ne nous dit rien des origines et de la famille du prélat, pour la raison sans doute que c'était chose trop connue en son temps.
Maxime DESSOY, Les familles thaumaturges de saint Hubert 33
Les familles thaumaturges de saint Hubert se trouvent partout, tant en France qu'en Belgique. Elles ont ceci de commun qu'elles se disent de la lignée de saint Hubert et donc douées du privilège de toucher ou de soigner les personnes mordues de bêtes enragées. De cette médication, très variée suivant les personnages, ne sont pas nécessairement exclus les animaux.
Joseph ROLAND, Le mythe du cerf 55
Depuis une haute antiquité, le cerf, ou plutôt la biche et le cerf, ont occupé une place importante dans la mythologie, dans les écrits des hagiographes et dans la littérature épique et narrative du Moyen Âge. Dans la littérature hagiographique, le cerf apparaît pour la première fois dans la biographie de saint Eustache (Placidus). C'est dans les manuscrits de la première moitié du XVe siècle que la légende de l'apparition du cerf crucifère est relatée pour la première fois dans l'historiographie de saint Hubert.
Léon MARQUET, Rage et euthanasie 67
Parmi les maladies dont l'homme peut être victime, la rage a toujours été considérée comme l'une des plus terribles et l'une de celles qui inspirent le plus de craintes.  Cette maladie redoutable conduisait à des actes aussi affreux que l'étouffement de parents, actes pourtant inspirés par la pitié et le désir de mettre fin à des souffrances insupportables.
Françoise LEMPEREUR, Saint Hubert dans la chanson populaire 79
Peut-on parler de "chansons populaires" lorsqu'on se penche sur les textes mis en musique relatifs au Patron de l'Ardenne ? Il semblerait plus correct de parler de "cantiques". Et pourtant…
Georges DESPY, Un article inédit de Godefroid Kurth : Le domaine de Villance au IXe siècle 97
Villance est le nom porté aujourd'hui par une comune du canton de Saint-Hubert, province de Luxembourg. Ce nom désignait dans l'origine un domaine beaucoup plus considérable, comme on le verra, et dont la commune actuelle de Villance ne représente plus que le noyau. Un intéressant document du IXe siècle, le pouillé de l'abbaye de Prüm, nous fournit sur l'état de cette terre, il y a mille ans, des renseignements pleins d'intérêt.
André DAGANT, Le temps du rail à Saint-Hubert. Au chant des 'Sherman' 119
Cette seconde partie d'une étude dont la publication a commencé dans le Tome II des Cahiers d'histoire présente les chapitres traitant des autorails, de la voie, de la ligne de Poix, des gares de Poix et du quartier du Fays, du trafic et des horaires, du matériel remorqué ainsi que de la disparition de la ligne.
Léon FAUTRAY, Chevigny. Images d'autrefois 155