st Benoît

Nouvelles

<< <  Page  7 sur 7

11 novembre 2013
Catégorie : General
Posté par : Benoît Strepenne

Le site Internet de Saint-Hubert d'Ardenne a été victime d'une attaque informatique et est actuellement en cours de reconstruction.

 

Bulletin 01-2019 - No 13

Bulletin 1-2019 - No 13 (recto)Bulletin 1-2019 - No 13 (verso)

Fascicule broché, 92 pages, couverture souple, nombreuses illustrations en noir et blanc et en couleurs, 240 x 210 mm, en vente au prix de 7 € à majorer des frais d'envoi éventuels.

Le treizième numéro de notre bulletin semestriel, première livraison de 2019, sera présenté le vendredi 7 juin 2019 à 19 h en la salle du conseil de l'hôtel de ville de Saint-Hubert. Cordiale invitation à toutes et à tous.

Pour savoir comment obtenir un exemplaire du bulletin, voyez la page 'commander'. Tous les anciens numéros sont encore disponibles.

Pour être informé de nos publications, inscrivez-vous à notre liste de diffusion en envoyant un courrier électronique (sans contenu) à publications-subscribe@sha.be.

Au sommaire :

Richard JUSSERET, Éditorial 1
Le 1er mars 2019, le dépôt des Archives de l’État à Saint-Hubert fermait définitivement ses portes. Chronique d’une mort annoncée. Mais surtout chronique d’une renaissance à Arlon. Si l’on peut regretter encore et encore ce départ, en particulier celui du fonds des archives de l’ancienne abbaye de Saint-Hubert, nous ne pouvons que nous réjouir de l’accueil qui nous est promis à Arlon. Sous la houlette de Michel Trigalet, chef de service, et de son attaché François Moreau, nous retrouverons avec plaisir l’équipe de Saint-Hubert.  
Albert FRAIPONT, Historique de l’Amicale des Anciens des deux guerres d’Arville–Lorcy 3
Dès la fin de la seconde guerre mondiale, le besoin de perpétuer la fraternité née au combat et à travers les multiples épreuves générées par le conflit a poussé les combattants à se regrouper pour commémorer le souvenir des victimes, ce sera le cas à Arville.  
Albert FRAIPONT, Commémoration du 11 novembre 1918 par l’Amicale des Anciens des deux guerres 19
Des gens de chez nous ont été mobilisés et la guerre a pris leur vie : ce devait être la der des der… Pour honorer le sacrifice de ces hommes de notre terroir, ce 11 novembre 2018, l’Amicale des Anciens des deux guerres présidée par Luc François a organisé un parcours du souvenir avec le concours de la Commune de Saint-Hubert, la participation active des écoles primaires de l’entité et une présence populaire importante.
 
Jean-Pierre MONNAIE, Notes et documents. La grippe espagnole à Saint-Hubert (1918-1919) 39
« Beati mortui qui in Domino morientur. Cette année a été bien néfaste à cause de la terrible grippe espagnole ». Ainsi le Doyen Tock clôture-t-il son registre des sépultures pour l’année 1918. Rappelons simplement que la pandémie de grippe dite espagnole fit plus de victimes que le conflit lui-même et marqua autant les mémoires que le conflit lui-même auquel on l’associe. Ainsi le doyen la fait-il passer avant la fin de la grande Guerre, qu’il ne note même pas. Qu’en est-il à Saint-Hubert ?
 
Dominique VAN IMPE, Un « précurseur-martyr » de l’aviation à Saint-Hubert en 1905 ? 53
Émile Pècheur (Saint-Hubert, 1921-2015) brossait dans notre précédent Bulletin un portrait au picrate de son oncle Émile Benoit (Saint-Hubert, 1876-1931), le mari de sa tante Irma Pècheur (Saint-Hubert, 1878-1915), qu'un article de janvier 1926 du très officiel Secrétariat National de Propagande Aéronautique – qui dépendait de la Direction de l’Aviation civile en Belgique – inscrit pourtant dans le panthéon des héros-martyrs de l’aéronautique belge… Qu'en penser ?
 
Jean-Marie DUVOSQUEL, Le trésor d’une église de village et son histoire. A propos du pillage de l’église de Hatrival en 2018 59
Le jeudi 12 juillet 2018 vers 19 h, alors qu’il vient préparer le nécessaire pour un service funèbre qui sera célébré le lendemain, Jean François aperçoit des traces de plâtre sur le sol de la sacristie. Avec l’abbé Guy Pacifique Tsemiabeka, qui est le desservant de Hatrival habitant le presbytère, et Auguste Dulieu, alerté en sa qualité de président de la fabrique d’église, il constate que des malfrats se sont introduits dans la sacristie et se sont emparés d’objets du culte, avant de poursuivre leur rapine dans le chœur de l’église.
 
Émile PÈCHEUR (présenté par José PÈCHEUR), Lu plafe / La pluie 73
Vos v’ rapléz des canicules du deûs mile twas ? A Bichassart, i fèt si tchôd ku les tchins nu wazint pus mète les pates al tinre, is kérint on cwin d’ombrîre po s’î flachè èt s’adwârmu, alètant, tirant one linwe come on tchôse-pîd d’dîj yût’ sous.  
Vous vous rappelez la canicule de 2003 ? À Bichassart, il faisait si chaud que les chiens n’osaient plus poser la patte sur le sol, cherchant désespérément le moindre recoin d’ombre pour s’y répandre et s’endormir, haletant et tirant une langue comme un chausse-pied de dix-huit sous.  
Émile PÈCHEUR (présenté par José PÈCHEUR), A Bichassart. Pèlèrinâdje a sint Bonhé / À Bichassart. Pèlerinage à saint Bonhé 79
Dj’ê ddja racontè k’a Bichassart, lu deûzime dimagne après Pôkes, i gn’avèt on grand pèlèrinâdje. Tos les cinsîs du tot ôtoû èt tos les cis k’avint do bisteû î vnint priyè po dmandè l’protècsion a Sint Bonhé so les bièsses k’on avèt dins les stôles èt dins les patures.  
À Bichassart, le deuxième dimanche après Pâques, se déroulait un grand pèlerinage. Tous les fermiers des alentours et tous les propriétaires de bétail, venaient prier et demander à saint Bonhé protection pour toutes les bêtes vivant dans leurs étables et leurs pâtures.  
Benoît STREPENNE, De notre page Facebook 91
Mi-novembre 2018, les travaux de la rénovation urbaine ont mis à jour un pavage ancien et un puits en bordure de la rue de la Fontaine, au pied de l'aile ouest du quartier abbatial.  
Page précédente : Bulletin - Commander  Page suivante : Bulletin 02-2018 - No 12